R V J F

Innenestadt Fest à Viernheim - 4/7 Septembre 2009

08/09/2009 00:00

Quinze Franconvillois sont partis de bon matin vendredi, en voiture ou en train pour travailler au bar ou au stand de crêpes de la fête annuelle à Viernheim.

Deux voitures se suivent, deux Jean Pierre au volant, et deux Patrick co pilotes sans oublier les co-équipières.Jean Pierre C. dont la remorque est pleine de vin, craint  d’être arrêté pour trafic d’alcool.Après Reims, malgré des appels de phares de la voie opposée, avant travaux, Jean Pierre M. qui se laisse distraire par le papotage, oublie de ralentir et se fait arrêter par un gendarme 116 au lieu de 90, donc 90€ d’amende, mais en s’excusant, lui en rajoute de 90 € pour défaut de contrôle technique. Jean Pierre C. juste derrière nous y échappe.Nous perdons Jean Pierre C. au péage, qui ne retrouve pas son ticket, fait reculer 4 voitures y compris la sienne avec remorque, pour retrouver son ticket quand il arrive dans la file avec agent au péage..Arrivée vers 17 h  une heure au Rhein Neckar Zentrum, 3 Fontaines allemandes, puis accueil des familles à 18h, un verre, un discours de Herbert et au revoir à demain  Samedi  pluie 10h.Tout les monde est arrivé et déjà sur le pont pour la mise en place du chalet et du stand de crêpes. Décorations, lumière, tarifs. Potters Bar est en face et vend du whisky 16h ouverture officielle par le maire, discours en allemand, français, anglais, italien.

Premier Ricard aux officiels, Patrick le sert avec de l’eau pétillante, ça n’a pas plu, échange contre un vrai. Le temps n’était pas "crément" mais plutôt "à rosé", il a plut beaucoup mais notre vin aussi a beaucoup plu. Ambiance musicale 60s 70s, la fête bat son plein, et la piste de danse est juste devant notre chalet, le crément coule à flot, et les cacahuètes disparaissent aussi.Il nous faire comprendre à un poivrot affalé sur notre que le café qui passe dans la cafetière n’est pas à vendre. Dimanche grand soleil La pâte à crêpe est faite avec de l’eau gazeuse, mais elles sont bonnes Les garçons, pas seulement Patrick, au bar, ont été félicités pour leur bon coup de torchon, soit pour les faire tourner au dessus de leur tête, soit pour essuyer  les verres au fond du café.Après le travail, on retrouve ses amis soit à la taverne grecque où l’ouzo coule à flot, soit en famille, Lundi Les voix sont éraillées mais grands sourires et bons souvenirsRetour à Franconville, non sans un autre épisode au péage où Jean Pierre C oublie de prendre et prend la barrière entre la voiture et la remorque.

Maud

 

Rechercher dans le site

Contact

Association RENCONTRES VILLES JUMELEES (RVJF) 11 rue de la Station - Mairie
95130 Franconville la Garenne - France
33 (0) 1 34 14 95 36
33 (0) 6 83 38 73 17